Andrée et Michel Hirlet sont nés tous deux en 1936 à Paris. Ils se sont rencontrés en 1958, à l’École des Métiers d’art installée dans les murs du futur musée Picasso. Depuis, ils ont œuvré à quatre mains absorbés par leurs expérimentations et les défis techniques qu’ils aimaient à s’imposer. Les Hirlet fabriquent leur propre matériau, du grès chamotté, concoctent eux-mêmes leurs émaux, mélangeant les pigments en quête du coloris qu’ils ont en tête. Andrée et Michel Hirlet, ont bénéficié de commandes publiques et sont intervenus dans l’espace urbain. De contraintes techniques est ainsi né leur style singulier. « Alors que nous façonnions des formes monumentales, nous étions obligés de les découper pour les introduire dans le four. Pas question de les trancher bêtement comme un rosbif, nous les avons fragmentées de manière à créer des volumes combinatoires. » Figures géométriques qui s’imbriquent, s’enchevêtrent, s’emboîtent, le joint devenant graphique. En marge de toute communauté ou mouvement artistique plus large, et grâce à une collaboration intuitive, ils ont créé un language vernaculaire qui leur est propre, expérimentant des couleurs vives et développant une approche unique de la forme qui apparaît à la fois ancienne et étonnamment contemporaine.